13 août 2017

En ferry… Entre la France et l’Angleterre

Les ferrys, on commence à connaître. Alors quand nous avons pensé à tourner une partie de notre documentaire “Sages-femmes” en Angleterre, notre première idée a été d’y aller en ferry. Bonne pioche !

Voyager en ferry en famille

Nous avons un vieux camion gourmand en essence. Et même si nous passons plusieurs mois par an sur les routes, nous n’aimons pas particulièrement rouler. L’option « ferry » nous convient donc très bien dès qu’elle est possible.

Début juin, en deux-trois jours, nous avons pris la décision d’aller en Angleterre pour y filmer des intervenants de notre film sur les sages-femmes, les accouchements et les naissances respectées. Nous n’avions qu’une seule rencontre prévue : à Lewes, près de Brighton et de Newhaven. Or cette dernière est une petite ville portuaire avec la possibilité de traverser la Manche quotidiennement en ferry.  Ni une ni deux nous avions notre billet de ferry en poche. Ou plutôt la confirmation du billet dans notre boîte de réception !

 

Embarquer, traverser, être en Angleterre

Embarquer en camping-car en famille

Le 22 juin, nous avions notre bateau pour l’Angleterre. Comme d’habitude, nous avons préféré arriver largement en avance. Pour le retour, on refait la même : nous sommes dans les premiers garés sur le parking en attendant le feu vert pour monter dans le gros bateau.

Photo à gauche : Dieppe, 22 juin. En attendant d’embarquer, deux impatient.e.s dont un mauvais comédien ;)

Photo à droite : Newhaven, 25 juillet. Bien en avance comme d’habitude… Avec de jolis couronnes faites pendant un festival quelques jours avant.

Une traversée… Fauteuils et ponts

En habitué.e.s du ferry, nous nous sommes bien préparé.e.s pour ces traversées, tant l’aller que le retour. Nous avons des vestes, des bonnets, des couvertures, nos appareils photo, des livres et plein de choses à manger et grignoter. En effet, il y avait un service de restauration à bord mais nous préférons, comme presque toujours, se préparer nous-mêmes nos goûters/repas/en-cas.

ferry-en-famille-camping-car-angleterre-pont

Arrivée au port

L’accalmie avant la tempête…

ferry-en-famille-camping-car-angleterre

Quelques minutes avant de débarquer, dans le port de Dieppe…

Car juste après ce moment, c’est le branle-bas de combat : chacun rejoint son véhicule (s’il en a un !) aux ponts inférieurs. Là il fait chaud, les moteurs s’allument, on se faufile entre les camping-cars et les gros camions, on remballe tout, sacs et enfants, et c’est fini. Retour au calme. On sort de ce gros ventre bruyant, vérification des passeports et on prend la route vers les Alpes. Enfin. On prend la route avant de faire demi-tour quelques centaines de mètres plus loin. Pour finir, on dormira sur le parking du ferry !

En pratique

La traversée

La traversée Newhaven – Dieppe dure 4 heures. Enfin, sur le papier elle dure plutôt 3 ou 5 heures du fait du changement d’heure. Les horaires sur le billet du ferry sont données en heures locales.

Des mouettes et des passagers qui s’extasient devant elles (comme nous !)

Prix du billet

Notre billet coûtait environ 450 euros pour un camping-car, 2 adultes, 2 enfants et 1 chien. J’ai regardé – très vite – les tarifs de l’EuroTunnel que j’ai trouvé élevés. Il nous fallait en plus faire plus de route : jusqu’à Calais puis de Folkestone à Lewes. Ainsi, la question Ferry ou EuroTunnel ne s’est presque pas posée : ce serait Dieppe – Newhaven avec la compagnie DFDS. Et bon, comme dit plus haut, toutes nos expériences en ferry s’étaient très bien passées jusqu’à là, il nous fallait continuer dans la même veine !

Port de Dieppe

Il est très facile de rejoindre le port de Dieppe du fait de sa situation à l’extérieur de la ville.

ferry-angleterre-camping-car-fotovertical-dieppe

On voit la ville à droite de la photo (plus à l’ouest donc). On embarque à droite (à l’est de la ville).

Au retour, nous avons dormi sur le parking de l’accueil du ferry. Trop fatigué.e.s pour chercher un autre endroit ! Qui s’est avéré calme et tranquille cependant. Je tiens juste à signaler qu’il n’y a pas beaucoup de places, c’est un petit parking. Je ne m’aventurerais donc pas à conseiller cet endroit pour dormir à tou.te.s. Peut-être que ce parking est souvent plein… Aucune idée.

Port de Newhaven

Le port de Newhaven est lui aussi très facile d’accès. Newhaven est une petite ville (15000 habitants), à moins de deux heures de Londres.

Il est possible de dormir à quelques centaines de mètres de l’endroit où on débarque à Newhaven :  sur la plage, dans le port, au bout de la marina. 3 pounds la nuit. La barrière ferme cependant à 17h et il est donc impossible d’y entrer lorsqu’on a choisi une traversée comme la nôtre (arrivée vers 22h). Le gardien est très sympa, les toilettes avec aire de jeux et skate-park pas très loin. Bref, un bon plan lorsqu’on arrive fatigué.e.s d’une traversée ou en attente du ferry à la fin d’un séjour anglais.

ferry-port-newhaven-angleterre

Vue de la marina de Newhaven.

 

Merci DFDS France pour cette belle traversée et cette aventure en Angleterre ma foi très sympathique ! #ferry #DFDS

Pour savoir où nous sommes allé.e.s en Angleterre après avoir débarqué… Il faut attendre le prochain article ;).

 

 

 

e2627a9791c3a19ebe0fac913047386dvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv