25 novembre 2014

Anticiper les trajets

Avec Francisco nous sommes des girouettes. Il est dur pour nous de prévoir de ce que sera fait le jour qui vient, la semaine qui vient et encore plus le mois qui vient. Cela dépend principalement des réponses des clients et des projets des grimpeurs avec lesquels nous aimons travailler… Nous aimons ce calendrier incertain, qui laisse une grande place aux imprévus, aux surprises. Notre vie est un peu comme un grand voyage. On avance en fonction de la météo, des rencontres, des choses qu’on aimerait découvrir.

Mais, parfois (et surtout quand on n’a pas trop de sous !), il faut changer d’état d’esprit. S’adapter. Anticiper. Penser ses prochains voyages assez tôt pour avoir une place dans le ferry, à un salon ; pour ne pas débourser le double de ce que nous aurait coûté un billet d’avion si on s’y était pris avant.

C’est dans cette optique que j’ai pris un billet d’avion pour Munich. Pour moi seule, début février.

Seulement trois jours, pour un salon pour les professionnels de l’Outdoor, l’ISPO. C’est la troisième fois que je m’y rends.

  • En 2013, j’ai failli perdre la vie en y allant… Je m’étais décidée la veille (!) du salon, suite à un mail d’un client éventuel. Départ des Landes le soir, un chauffeur co-voitureur me prend à 1h du matin à Bordeaux. On arrivera le lendemain vers 18h à Munich, je ne sais pas comment. Ce chauffeur s’est endormi au volant une fraction de seconde, suffisamment pour perdre le contrôle de la voiture. Je me suis aussitôt proposée pour conduire et en alternant, nous sommes arrivés à Munich. Les 2 autres passagers n’avaient pas le permis ; nous n’avions pas assez de place dans la voiture, nous n’arrivions pas à bien communiquer (un passager ne parlait qu’Indien et Allemand, l’autre Turc et très peu de Français… Quel équipage !). Pour le retour, j’ai testé Eurolines Munich – Paris – Bordeaux. Moins de peur, plus de discussion avec mon voisin de sière… Mais qu’est-ce que c’était long aussi !
  • En 2014 et comme je m’y étais prise à l’avance :-), l’aller-retour en avion de Toulouse m’a couté un peu moins cher que le co-voiturage/bus de l’année précédente.
  • Début 2015. Je garde la même option : l’avion pour arriver fraîche comme une gardon au salon !

A la gare de Munich, en janvier 2013.

 

Et… Ce hier j’ai réservé des billets de ferry pour la Corse, du 17 avril au 23 mai !

Entre le moment où j’ai pensé à cette destination et celui où j’ai décidé que c’était une bonne idée, moins d’une heure s’était écoulée ! Un salon de blogueurs-voyageurs avec des pass qui ont l’air de partir comme des petits pains ; une île de beauté montagneuse à découvrir ;  des prix de ferry pas exorbitants… J’ai donc acheté mon pass pour le salon des blogueurs très rapidement. Et le lundi qui a suivi (hier donc), j’ai aussi acheté les billets de ferry Toulon – Ajaccio et l’Ile-Rousse – Toulon. Moins de 400 euros pour nous 4, le chien et le camion. Vivement avril !

ferry

En attendant d’embarquer, il y a deux mois, sur le port d’Ancône.

 

Bien sûr on partira quelque part en famille avant avril.

Mais je ne sais pas encore où ! En attendant que l’inspiration arrive, ou une opportunité, je vais potasser la géographie de la Corse ! Enfin, pas trop quand même, laissons la place aux imprévus là-aussi ! Ou alors, on demande à Fellipo s’il a d’autres idées de voyage ?!

sandra-francisco-fellipo

 

Quelques liens : 

EuroLines : long lorsqu’on traverse la France, par exemple pour faire un Munich-Bordeaux mais peut-être une bonne solution pour dépanner.

skyscanner : très pratique pour trouver un vol, surtout avec l’option “Flexible / Tout le mois”.

Euromer (et ciel) : 3 fois que je passe par eux pour un ferry… aucun problème, un super accueil et une relation-client au top.

 

justo Nullam risus. leo. diam felis nec massa Praesent leo