montagne-escalade-grece-fotovertical

Avec Francisco et les enfants, nous rêvons de voyager dans les montagnes. D’y faire des découvertes, des rencontres et des images. C’est notre dream, notre projet DRIM!: Découvertes. Rencontres. Images. Montagnes.

Photographies : Sandra et Francisco
Vidéos (réalisation et édition) : Francisco

DRIM! Grèce

Nous avions découvert l’escalade en Grèce avec des grimpeurs professionnels aux Météores, sur l’île de Kalymnos et à Léonidio l’année dernière. La Grèce, un pays superbe, sans plaine, un paradis pour les amoureux de montagne. Des gens accueillants, des spécialités culinaires… divines, un très bon climat à l’automne. Il fallait qu’on revienne en Grèce !

Cette année nous avons opté pour le Péloponnèse (partie méridionale de la Grèce continentale), pour grimper mais pas seulement… On voulait découvrir des merveilles juste entr’apercues l’année dernière. On ne voulait pas filer d’un point A à un point B mais suivre une petite route dans le Péloponnèse, puis une autre, puis un panneau, une indication, une direction alléchante. Bref, naviguer dans les montagnes du Péloponnèse avec notre camion et quelques semaines devant nous. Alors on a réservé un billet de ferry aller-retour Ancône (Italie)/Patras (Grèce). C’était parti !

Carte du Voyage

 

Châtaignes et escalade

Nous quittons le Péloponnèse pendant quelques jours pour rejoindre Kalymnos, une île grecque près des côtes turques. Au retour, on s’arrête près d’Athènes, à Fili. Nous bivouaquons sur les hauteurs de la ville, près de la falaise. Au petit matin, nous apprécions ce site-école par excellence : pas de marche d’approche, des voies faciles et même un banc au pied des voies.

De là, nous partons au coeur du Péloponnèse, dans l’Arcadie. Un soir, autour du feu, près des Gorges de Loussios : «Anna, tu imagines que là, les autres enfants sont au lit car demain il y a école». Elle me sourit, je continue : « Et nous on mange des châtaignes près d’un feu de camp et d’une rivière, en Grèce« . Elle sourit de nouveau… Mais la pluie nous arrête. Branle-bas de combat, on rentre dans le camion pour ne pas se mouiller et surtout finir les châtaignes.

L’Acrocorinthe

Nous préférons la nature à l’histoire, les rochers aux ruines. L’Acrocorinthe, la citadelle de l’ancienne Corinthe vaut cependant le détour, entre Athènes et l’Arcadie.

Le site de l’Acrocorinthe, sur une colline, fut occupé du VIème siècle av. JC jusqu’au XIXème siècle. « C’est incroyable » sont les mots qui définissent le mieux le site. Incroyable comme l’homme est capable, depuis des millénaires, de construire un si gros ouvrage en haut d’une colline. Incroyable également beau de voir la nature, qui, finalement, reprend ses droits. Pas de magasins pour touristes, seuls quelques panneaux d’explication à l’entrée du site et des grandes herbes, des os et des crottes de moutons, des sentiers inégaux qui se font et défont au fil du temps. J’étais bien en cette fin d’après-midi à marcher le long des remparts. J’avais envie de me poser, de m’asseoir et de rester là à ne rien faire.

Le lendemain, la donne avait changé. J’étais avec les enfants. Anna et Tomas, après quelques minutes à regarder des vieilles pierres polies par les sabots des chevaux et découvert les ruines d’une mosquée, se sont transformés. Nous n’étions plus ici, plus maintenant. Les soldats Anna et Tomas allaient m’aider, moi le « chef », à surveiller l’arrivée des pirates et à empêcher leur entrée dans la forteresse. Le temps est passé vite, à courir de tours en tours, à se cacher derrière les remparts et à lancer les signaux d’attaque. Mes petits soldats ont adoré le cours d’histoire ce jour-là !

 

acrocorinthe-remparts-histoire-fotovertical

 

Quelques infos :

  • Filí (site d’escalade). Coordonnées : 38.103597, 23.668803. A 20 kilomètres d’Athènes environ. Près du Mont Parnès, la montagne la plus haute de la région de l’Attique.
  • Les Gorges de Loussios. Coordonnées : 37.514350, 22.032700. Entre les villages de Dimitsana et de Stemnitsa, dans la région de l’Arcadie.
  • Acrocorinthe. Coordonnées : 37.895149, 22.870287. Le site de la forteresse inclut deux sommets d’un massif montagneux haut de 575 m. Dans la région de Corynthe.

de 2.

Stations de ski à l’automne

Sur les recommandations d’une connaissance, nous nous dirigeons vers Kalavrita. C’est une ville charmante de 2000 habitants environ. C’est ici que se trouve la plus grande station de ski du Péloponnèse, la deuxième de Grèce. On découvre des grands espaces, des montagnes tout autour de nous, seulement le bruit du vent et des cloches des moutons : parfait, c’est un endroit comme celui-là que nous cherchons !

L’expérience est si concluante que quelque séjours après, nous nous retrouvons dans une autre station de ski. Cette fois-ci, une bergère très sympathique garde les moutons. Elle nous invite chez elle boire un café.

Quelques infos :

  • Kalavrita (ville). Coordonnées : 38.042004, 22.108951. A 200 kilomètres d’Athènes environ. Région : Achaïe.
  • Kalavrita (station de ski). Altitude : 1650m-2340m, sur le Mont Helmos. A 14km de Kalavrita.
  • Mainolo (station de ski). Coordonnées : 37.653237, 22.266577, à 30km de Tripoli. Altitude : 1600 mètres. Région : Arcadie.

[mk_slideshow_box images= »3319,3322,3311,1764,3321,3310,3331,3328″ section_height= »700″ full_width_cnt= »true » padding_top= »5″ padding_bottom= »0″]

Mer et Rivière

Près de Patras, on se réveille près de la mer. Dans un village dont on ne connaît pas le nom. On arrive là par hasard, en cherchant un garage. Réveil sur la plage. L’endroit est sale. Des papiers jonchent le sol, les chiens  et oursins (!) sont nombreux. Mais on est bien, heureux. Seuls. A se baigner en octobre. Un peu trop de vent quand même, on prend la route pour rejoindre les montagnes.

Coordonnées : 38.282890, 22.027624

patras-nuit-grece-voyage-fotovertical

On s’arrête à Zachlourou. C’est un charmant village d’une centaine d’habitants, à flan de montagne. En bas de Zachlourou se trouvent les gorges de Vouraïkos et une station de la ligne de chemin de fer Diakofto/Kalavrita. Un train y circule plusieurs fois par jour, et ce depuis 1896. On marche, on saute de bois en bois, les rails servent de slacklines.

Coordonnées : 38.092655, 22.151373.

 

arbres-riviere-grece-voyage-fotovertical

http://blog.fotovertical.com/wp-content/uploads/2015/11/photographe-enfants-grece-famille-fotovertical.jpg

Lagada en Laconie

Lagada est un petit village vers Sparte. Des gorges, de belles falaises, des dizaines de grottes avec des oiseaux, des stalamictes, des stalactites. Seul le soleil n’est pas au rendez-vous. Les nuages, nombreux, cachent le Mont Taygète à notre regard. Dommage ! Nous ne le verrons pas une seule fois – et ce n’est pas faute de lui avoir tourné autour, à ce sommet du Péloponnèse !

Pour grimper en famille ce site est parfait. Ce n’est pas souvent que l’on trouve une cabane au pied des voies !

Quelques infos

  • Lagada. Coordonnées : 37.093898, 22.332878. A quelques kilomètres de la ville de Sparte. Région : Laconie.
  • Mystras (le château). Coordonnées : 37.068365, 22.376004. A quelques kilomètres de la ville de Sparte. Région : Laconie.

lagada-escalade-grece-famille-fotovertical

Quelques kilomètres plus loin, en direction de Sparte, on aperçoit, entre les nuages, le château de Mystras.

La vie est belle

On se retrouve dans la petite ville de Dimitsana, au coeur de l’Arcadie. On est aussitôt conquis par ce petit village. Des vieilles pierres, des restaurants animés, des baudets, des vieux habillés en noir. Le soir, Anna veut prendre toutes les rues et ruelles qu’elle voit lors d’une petite promenade dans cette ville. Des odeurs de lessive, de feu et de bouffe… On se croirait en hiver, c’est agréable.

On prend la route pour revenir sur Patras. L’idée est de faire une dernière pause-escalade à Alpochori. On hésite un peu sur la route à prendre. On se trompe. On arrive sur un grand parking. Il est 16h : il fait encore beau pour se promener alors qu’il fera nuit à Alpochori si on décide d’y aller coûte que coûte. On s’arrête… Bon choix !

Une pause qui aura duré deux jours. Puis direction Alpochori. On grimpe, on se fait plaisir. Au moment de quitter les lieux, les chèvres, qu’on avait entendues toute la journée, arrivent. Joli moment.

Dimitsana est un village d’Arcadie d’environ 600 habitants.

Coordonnées : 37.599437, 22.039854.

Altitude : 1 061 m.

Agrampela est un villade d’Achaïe d’environ 200 habitants.

Coordonnées : 37.927221, 21.848456.

Alpochori est un village d’environ 200 habitants dans le sud-est de l’Achaïe, sur les pentes du Mont Erymanthe.

Coordonnées : 37.984466, 21.796994.

nature-grece-roadtrip-voyage-fotovertical

montagne-escalade-grece-fotovertical

roadtrip-feu-famille-grece-fotovertical

escalade-falaise-alepochori-fotovertical

Fin…

On file très vite à Patras, on n’a rien trouvé avant pour faire des courses. C’est gris, ça pue, c’est moche. Les courses faites, on s’empresse de repartir dans nos montagnes. Une route qui n’en finit pas, sale, parallèle à l’autoroute… Puis, après un zig-zag, une rue beaucoup plus accueillante avec un panneau qui nous indique un village à 7 ou 8 kilomètres. On y va, la route est étroite, et monte, monte, monte. Impossible de se garer, juste avancer, monter. Patras n’est plus que lumières, la nuit est tombée. On voit des bateaux, des ferrys et on compte les virages. On abandonne l’idée d’aller au village. On abandonne aussi d’aller tout en haut. Ou alors on y est déjà, je ne sais pas. La route n’est plus goudronnée depuis quelques virages, on se sent si loin de Patras qui pourtant est au-dessous de nous. L’agitation, en bas, et nous, sur un large bas-côté, avec une belle vue…

patras-nuit-grece-voyage-fotovertical

En 10 semaines je n’ai appris que quelques mots,
 Meta, Yasou, kalimera, Kalinicta, Se paracolo
 et aussi, Vuno, Lycos, Ephrahisto.

Vuno. La montagne, un mot qui sonne joliment à mes oreilles.

Lycos. Le loup, car même s’il n’y en a pas dans le Péloponnèse, c’est toujours bien de l’insérer dans les histoires pour les petits. Au moins un mot grec, à défaut d’un mythe grec…

Ephrahisto. Merci, à la nature, aux grecs !

Photos: Sandra Ducasse et Francisco Taranto Jr.

Videos (tournage et montage) : Francisco Taranto Jr.

Musique : UNIPPM

Partenaires : Edelrid and Vaude.

1f8eef1b44d7852bf27b5ba14840572999999999999