5 février 2017 debuter-ski-garcon-fotovertical

Première sortie ski pour les enfants

Pour cette grande première qu’est la découverte du ski par nos enfants, nous avons choisi la station familiale de Camurac et son ski-club. Résultat des courses : les enfants ont adoré skier et attendent avec impatience la prochaine sortie. Et détail qui a son importance : j’ai moi aussi adoré cette journée !

Découverte du ski

Premières minutes sur les skis : pas évident pour Anna (6,5 ans) et Tomas (5,5 ans) ! Il faut rejoindre la piste en utilisant le pas d’escalier ou, plus malin, en se faisant tirer par des grands qui ont des bâtons. Il faut arriver à ne pas trop s’emmêler les skis et ça va vite, comme avec un pas d’escalier mal fait. Après un rapide brief (c’est quoi un ski ?) de la part du moniteur, Anna et Tomas attaquent les premières descentes sur une pente très faible avec un arrêt naturel (en d’autres mots, il s’arrêtent seuls), les mains sur les genoux. Des visages qui s’éclairent, des sourires qui se dessinent et Anna qui pense qu’il est maintenant temps de faire la course avec son frère. Oui, oui. Deux ou trois descentes et c’est ce qu’elle demande !

Anna, après quelques virages plus ou moins réussis, veut prendre le télécorde. Ok. Tomas préfère quant à lui faire deux descentes supplémentaires. Une heure plus tard, Anna descend la petite piste seule, en faisant des virages tranquilles. Elle a compris le « truc ».

C’est magique de voir ses enfants aussi heureux, de voir ses enfants persévérants. Car, franchement, je ne pense pas avoir autant de persévérance qu’eux. Tomber des dizaines de fois et toujours se relever. Chuter alors que le télécorde nous tire et le reprendre une fois, deux fois, et jamais se soucier de la présence de la mère ou du moniteur de ski… Joli !

debuter-ski-enfant-fotovertical

Les mains sur les genoux Anna ;) !

 

Pourquoi nous avons passé un super aprem ?

Les enfants étaient motivés

Plus que motivés en fait ! Une semaine avant ils préparaient déjà leurs sacs : gants, écharpes. L’année dernière nous avons fait de de la luge à côté des pistes de ski ; nous avons plusieurs copains skieurs… Tout cela motivait bien nos enfants, déjà initiés à de nombreux sports.

Nous avons eu de bonnes conditions

Je redoutais que le froid calme les ardeurs de mes enfants. Il ne faisait même pas froid ! Parfait ! Nous avons eu une belle journée ensoleillée, pas de vent et presque personne sur les pistes.

Nous avons bien mangé et bu

Je suis tombée 3 ou 4 fois dans les pommes depuis ma naissance. Dont une fois au ski, alors que j’avais une douzaine d’années. Depuis ce jour où j’ai failli entrer dans plusieurs personnes quelques minutes avant de m’évanouir (et où je m’étais faite traitée d’inconsciente-imprudente ; moi qui ne l’ai jamais été ! Et pas une personne pour me demander si j’allais bien, si j’avais eu un problème…). Bref. Depuis ce jour et cette hypoglycémie, je ne me promène jamais sans un truc à grignoter dans le sac ou dans une poche. Et j’ai compris par la même occasion que le ski (ajoutez à cela un peu de soleil et de stress), ça demande pas mal d’énergie. Alors pour accompagner Anna et Tomas lors de leurs premières heures sur des skis, j’avais prévu de quoi boire (eau et thé) et de quoi manger (biscuits à la cannelle, galettes de maïs, fruits secs), tout à disposition à quelques mètres du télécorde. Et mes enfants se sont allègrement servis, avant de goûter avec les autres skieurs du club !

Les enfants étaient bien habillés et équipés

Pour la p’te info : nous avions pensé au casque (prêté par le club), au bonnet, aux gants, aux vêtements chauds et imperméables, aux lunettes de soleil… et pas aux chaussettes de rechange ! Donc Anna et Tomas n’ont pas pu jouer dans la neige avant d’aller skier ; je n’avais pas envie qu’ils passent plus de 2 heures avec des chaussettes mouillées. Un point à prévoir pour la prochaine fois ! Sinon leurs tenues étaient parfaites : chaudes, confortables et imperméables.

Un super encadrement par un moniteur de ski

Je ne sais pas trop skier mais je pensais pouvoir apprendre les bases à mes enfants. Un peu de pédagogie, un peu d’observation d’un prof en action, un peu (beaucoup !) de connaissance de mes enfants et hop, en piste ! Mais franchement, j’étais contente de n’être que « l’assistante » du moniteur.

J’ai aimé voir les enfants skier, progresser, s’amuser, voir leurs sourires et la confiance qu’ils avaient en eux et en leur moniteur du jour, excellent pédagogue. De mon côté, j’ai bien regardé les exercices proposés et bien écouté les remarques des moniteurs. De plus, être près d’Anna et Tomas m’a permis de voir le moment où ils avaient un coup de mou, de les aider à (re)chausser les skis, de les relever de nombreuses fois, de les pousser, tirer, etc. C’est là que je vois, pour une des premières fois de ma vie, que je suis une vraie mère-poule. Et que j’éprouve un grand plaisir à l’être !

 

Debriefing…

Dans la voiture, au retour, Tomas m’a demandé « Pourquoi on glisse sur la neige ? » Bonne question. Google m’a envoyé là : environnement.savoir.fr/pourquoi-un-ski-glisse-t-il/ :).

Suite au prochain épisode !

 

31b3dc41ed054820a1f2e49c832dbf86&&&&&&&