4 septembre 2016 photo-quinzaine-tente-fotovertical-5258

Tente dans les arbres Insta #4

La photo qui vous a le plus plu cette quinzaine* est celle de Tomas découvrant les joies d’une tente un peu particulière, entre le hamac et la slackline !

La photo, infos :

Date de la prise de la photo : 26 juin 2016.
Lieu : Entre deux lacs des Illettes, Sallanches, Haute-Savoie.
Photographe : Sandra Ducasse
Appareil : Canon EOS Mark II.

Quelques infos techniques pour les curieux qui connaissent un peu la photo :
Exposition : 1/200 à f /4,5
Distance focale : 28mm
Vitesse ISO : ISO 320
Objectif : Canon EF28mm f/1.8 USM

Belle journée aux Ilettes

Début juillet, nous avons passé une bonne journée entre la Fête de la Montagne et une journée « tests » aux lacs des Ilettes, à Sallanches. C’est le genre de journée fatiguante et super, du moins pour moi. Pour les enfants, ce n’est même pas fatiguant, juste super… C’est incroyable l’énergie que peuvent avoir des bonhommes qui ne nous arrivent même pas au nombril !

Nous avons commencé en douceur avec les accompagnateurs de montagne : comment reconnaître des rapaces, apprendre des choses sur les marmottes, brosser des ânes, etc. Puis petit tour en vélo/VTT avec un accompagnateur qui a donné quelques « trucs » à Anna et Tomas. On part ensuite pour une petite course d’orientation. On s’éclate… et c’est l’embuscade ! Une tente tendue dans les arbres et une slackline, avec la bénédiction d’une femme pour les essayer.

tente-slackline-arbres-fotoverticalUne tente, une slackline et des enfants heureux !

Course d’orientation, paddle et kayak.

Puis on sort des bois pour s’apercevoir que la course d’orientation, et beh elle attendra un peu. Devant nous, il y en a qui font bronzette mais surtout, ce qui attire mon regard, ce sont les gens qui font du kayak et du paddle. Renseignements pris, tout est gratuit, il n’y a qu’à essayer !

Je n’ai pas de photos pour étayer mes dires mais franchement, le kayak sur un lac avec un peu de brise et deux enfants, c’est pas gagné ! Ensuite, on se tente le paddle (c’est une première pour moi) ; les enfants agenouillés ou debout. Idem, pas de chute dans l’eau mais pas facile non plus. On est plus souvent près des herbes qu’au beau milieu du lac, surtout quand Anna insiste pour ramer. Pas le temps de lui donner les pagaies, de l’encourage que déjà nous nous rapprochons dangereusement des rives.

Cerise sur le gâteau, il y a de la salade, des sandwiches, des gâteaux, des olives, fromages, etc. Il est dur de repartir mais j’ai peur que Francisco s’inquiète un peu pour nous. On repart, on poinçonne notre carte d’orientation quelques fois et nous revenons la rendre à l’accompagnateur de montagne. Francisco, qui nous avait vu partir quelques heures plus tôt avec une bouteille d’eau, une carte et un appareil photo ne s’est pas inquiété le moins du monde. Et nous nous avons « testé », ri et bien mangé !

Infos pratiques

Pour plus d’infos sur :

 

*Un dimanche sur deux, je poste sur ce blog la photo de notre compte Instagram @fotovertical qui a récolté le plus de likes durant la quinzaine écoulée. 
d153455ac3968bc43eda25aeacde0271llllllllllllllllllllllllllll