L’Aiguillette d’Argentière – Insta #2

La photo qui vous a le plus plu cette quinzaine* a été prise à l’Aiguillette d’Argentière très tôt le matin, à une heure où beaucoup dorment encore…

 

 

La photo :

Date de la prise de la photo : 30 juillet 2016.
Lieu : Aiguillette d’Argentière, L’Argentière, Haute-Savoie.
Photographe : Francisco Taranto Jr.
Appareil : Lumix GX8

Quelques infos techniques pour les curieux qui connaissent un peu la photo :
Exposition : 1/160 à f / 5,0
Distance focale : 12mm
Vitesse ISO : ISO 400
Objectif : Olympus.12mm F2.0

Marcher le soir et photo au petit matin

Pour cette randonnée, Francisco est parti avec notre fille Anna vers 22h30, vendredi soir. Francisco aime bien marcher la nuit en montagne, avec des températures plus fraîches (froides ?) que la journée et beaucoup moins de monde. Par ailleurs, soyons honnêtes, il n’a décidé de partir randonner accompagné de sa fille qu’à 20h environ. Le temps de manger, de se rendre au parking de départ de la randonnée, de préparer les sacs et la nuit était tombée.
 
Francisco était déjà levé depuis un moment pour faire des images du lever de soleil, après une nuit pas terrible pour lui, comme  souvent lorsqu’il bivouaque. Anna dormait encore, d’un beau sommeil profond. Francisco voulait enregistrer ce moment avec sa fille, avec, derrière, un aperçu du massif du Mont-Blanc.

Suite de la randonnée

Puis il l’a réveillée vers 6h du matin pour partir marcher : il leur restait encore du chemin pour atteindre les lacs de Cheserys ou le lac Blanc. Comme prévu, ils ont pris le chemin en direction des lacs, avec de chouettes échelles pour bien commencer la journée. Anna les a tranquillement monté, l’une après l’autre. Elle n’a pas souhaité être encordée, ce qu’avait prévu Francisco. Il avait la corde, il lui avait déjà enfilé le baudrier. Mais voilà, Anna l’a surpris en souhaitant grimper comme une grande, rassurée malgré quelques passages aériens.

via-ferrata-aiguillettes-largentiere-fotovertical

Un petit bonhomme vert serein et appréciant son samedi matin !

 

Une heure après, Anna a décidé qu’elle ne voulait pas continuer. Demi-tour, direction le parking. Anna est arrivée avec un grand sourire. Un sourire de grande aussi. De celle qui est fière d’elle, ou contente que son père soit fier d’elle, je ne sais pas. Ma petite fille a en tout cas bien grandi en une seule nuit !

Infos pratiques

  • De Chamonix, nous avons pris la direction d’Argentière puis quelques kilomètres après Argentière (et quelques virages !), nous nous sommes garés au parking de Tré-le-Champ. Autre option : se garer au Col des Montets, environ 500 mètres après Tré-le-Champ.
  • Le chemin est bien indiqué. Des toilettes au départ, une carte et des panneaux. Vous ne pouvez pas vous tromper.
  • Si vous n’aimez pas le vide… cette randonnée n’est pas pour vous. Par exemple, Francisco et Anna ont croisé une vieille femme en pleurs, qui a du rebrousser chemin, apeurée qu’elle était par les échelles.
  • Si vous n’aimez pas le monde… passez votre chemin ou allez-y la nuit comme Francisco et Anna !

 

*Un dimanche sur deux, je posterai sur ce blog la photo de notre compte Instagram @fotovertical qui a récolté le plus de likes durant la quinzaine écoulée. 

 



Bookmark and Share




Previous Post
Le choix du vide, par Steph Davis
Next Post
Les livres qui m'ont attirés au salon de Passy