16 août 2015

CosmoJazz, Improvisation et Montagne

Nous sommes dans le petit village du Tour, à Charamillon plus précisément. Quelques minutes avant de commencer son concert en duo avec le pianiste Yaron Herman, Ziv Ravitz, batteur, me lance un « Unbelievable! » tout sonnant et souriant. Il est heureux de jouer dans ce cadre magnifique offert par la nature. Tu m’étonnes !  Un dimanche sous le signe de l’improvisation…

fotovertical-montagne-musique-cosmojazz-blog-9797

De gauche à droite : Ziv Ravitz, Yaron Herman, André Manoukian

Beaucoup de monde à Charamillon

Dimanche matin, nous nous promenons dans le village du Tour, vers l’Argentière. Je suis surprise par le monde qui se presse aux télécabines. Trop de monde pour moi. Anna et Tomas restent de longues minutes à regarder l’embarquement. Il y a des vététistes, des randonneurs dont deux ou trois qui poussent, veulent doubler, stressés ou impatients. Je n’en reviens pas de ce monde. Bien sûr, les conditions sont réunies pour qu’il y ait du monde : il fait beau, nous sommes début août et dans un joli coin près de Chamonix. Mais quand même !

Balme-ete-summer-2014_HD

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de Charamillon et qui veulent situer un peu ce lieu :).

Quelques pas de danse, deux musiciens

J’en suis là dans mes réflexions et nous allons partir quand deux gars sortent d’une voiture, à quelques mètres de la gare de télécabine. L’un a la banane et entame une petite danse pour accompagner Anna dans sa chanson. Sur la voiture dont ils sortent, c’est écrit en gros « CosmoJazz », le nom d’un festival bien connu dans la vallée. Le gars qui danse va jouer à 14h près des télécabines. Je ne sais pas qui est cet homme, ni de quel instrument il joue, mais je sais compter :  si je me prépare en vitesse, je mange un bout et je marche une heure pour aller assister au concert… J’ai le temps ! Merci Anna d’avoir chanté, merci Monsieur d’avoir autant la pêche.

fotovertical-montagne-musique-cosmojazz-blog-9828

J’improvise donc une courte randonnée, avec un concert de jazz comme récompense. Car marcher seule pendant deux heures, je trouve que ce n’est pas la joie. Personne pour t’encourager lorsque tu souffles comme un boeuf à cause de ce foutu dénivelé, personne avec qui partager de belles phrases creuses en contemplant le paysage autour de toi. Alors autant se faire un petit plaisir à l’arrivée, en l’occurrence avec un concert dans le cadre de CosmoJazz !

 

Petite rando, bon dénivelé

Après trois petits quarts d’heure de marche, j’arrive à la gare des télécabines de Charamillon. C’est incroyable le monde qu’il y a là-haut ! Tout Chamonix était au courant de la venue du pianiste Yaron Herman au Charamillon, sauf moi !

Heureusement, il est simple de se trouver une petite place quand on est seule. Le soleil tape fort, le paysage est superbe.

fotovertical-montagne-musique-cosmojazz-blog-9791

Quelques minutes avant le concert, à 14h, je vais prendre quelques photos des deux artistes de l’après-midi, alors qu’ils se font interviewés par André Manoukian. Puis Ziv Ravitz, le gars qui a la banane, va prendre une photo de la salle du jour : la vallée ! Il ferme ensuite les yeux, comme pour se ressourcer et faire le vide avant d’entrer sur scène. Je suis avec lui. Oublié tout le public.

fotovertical-montagne-musique-cosmojazz-blog-9805

Le concert est génial. Moi qui ne suis pas une grande fan de musique, je trouve que l’heure passe très vite. Comme ils le disaient lors de l’interview, Yaron Herman et Ziv Ravitz ont toujours une setlist… Mais ne l’utilisent jamais !

fotovertical-montagne-musique-cosmojazz-blog-9822

La magie de l’improvisation a opéré cet après-midi là !

fotovertical-montagne-musique-cosmojazz-blog-9827

Le piano est reparti vers Chamonix en hélicoptère… Pas eu le temps de sortir l’appareil photo !

Une improvisation à contre-temps

Des longs bouchons guettent tout ce beau monde pour revenir sur Chamonix en fin d’après-midi… sauf nous en camping-car ! C’est ça la magie du camping-car. On peut arriver un jour ou deux avant un évènement… et repartir bien après tout le monde. On peut improviser notre route à contre-temps, selon notre humeur et la météo. Et toujours, nous avons tout notre barda avec nous. En plus de créer notre itinéraire au jour le jour, on peut ainsi improviser nos journées. Je veux faire une rando ? Hop, je sors les bâtons de marche, les chaussures et vêtements adaptés, la casquette et la crème solaire de différents coffres et tiroirs du camion. On a tout sur place, toujours avec nous… parfait pour improviser dès que l’occasion se présente !

Pour aller plus loin :

Le site internet de Yaron Herman : www.yaronherman.com

Le site internet de Ziv Ravitz : ziv-ravitz.com

Une critique de leur duo : jazz31.haute-garonne.fr/programmation/article/yaron-herman-duo-vista

Et le clip officiel VISTA, de l’album Everyday (sortie août 2015) !

d235464a56133ba48ecc66230f1c1247KKKKKKKKKKKKKKKKK