4 juillet 2015

Street photography en Pyrénées-Orientales

J’ai déjà écrit un article sur la street photography. En voici un autre. Car je ne sais pas trop quoi en penser. J’aime cette branche de la photographie. Mais où, quand et comment peut-on poser des limites ? De la photo Humaniste avec un grand H ou du paparazzisme avec des inconnus ? 

Définition de la street photography

Je reprends juste la définition Wikipédia, pour savoir de quoi on parle : c’est « une branche en photographie dont le sujet principal est une présence humaine, directe ou indirecte, dans des situations spontanées et dans des lieux publics comme la rue, les parcs, les plages, les grands magasins ou les manifestations. ».

street-blog-voyage-photo-sandraducasse-fotovertical_pyrenes-orientales-4276

 

Quand le sujet montre son désaccord

La semaine dernière, à Argelès-Sur-Mer, s’est déroulé un petit incident sous mes yeux. Un photographe de renommée internationale a pris un homme qui se douchait en photo. Je suis assez fière de moi, je venais d’avoir la même idée quelques secondes avant ! J’avais été discrète. (Peureuse ou timide marchent aussi). Le photographe américain, lui, n’a pas été discret. Mais alors pas du tout. Il s’est posté face à l’homme, la mer en arrière-plan et voilà que j’appuie sur le déclencheur, une fois, deux fois, trois fois.  L’homme sous la douche, en maillot, n’apprécie pas. « Je vais te faire manger ton gros appareil toi » dit-il en marmonnant entre ses dents. Assez fort pour que tout le monde l’entende. Ah oui car là, nous sommes un groupe entourant le photographe, qui doit nous parler de son travail dans les minutes qui suivent.

street-blog-voyage-photo-sandraducasse-fotovertical_pyrenes-orientales-4210

C’est dans un moment comme cela que je n’aime pas la street photography. Car qui prend-on en photo en priorité ? Les vieux, les gros, les maigres, les ridés, les originaux, etc. Le corps du photographié devient-il un objet avec lequel le photographe s’amuse ?

L’importance de la composition de l’image en street photography

Personnellement, quand j’ai pris cet homme en photo, c’était pour l’image. Pour m’entraîner, pour essayer d’avoir une photo dont je serai contente. En la prenant, je savais déjà que je n’allais pas la publier. Car comme je n’aimerais pas qu’on mette une photo de moi en maillot sur le web, je ne publierai pas ce cliché. Je fais attention à ne pas mettre de photos d’enfants non plus. Après, à l’étranger je ne raisonne pas pareil et cela me gênera moins de prendre, et surtout publier, une photo d’enfant. Pourquoi je fais cette différence ? Il faudrait que je développe ce point…

street-blog-voyage-photo-sandraducasse-fotovertical_pyrenes-orientales-4256

Ou alors je coupe la tête de mes bonhommes photographiés… Bon c’est vrai, on ne voit plus la bonne bouille et les beaux grands yeux du petit garçon maintenant.

 

En y réfléchissant, c’est la composition de la photo qui me plaît le plus, et les défis incessants qu’impose la street photography au photographe. Lorsque nous étions dans les Pyrénées-Orientales, j’ai pesté contre Francisco, qui avait vu une « scène » et qui ne m’en a pas informé l’heure et le moment venu. Une femme, âgée, top-less, sur la plage de Banyuls. Elle fait sa gym, debout face au soleil. Autour d’elle, tout le monde est assis ou allongé face à la mer, dans la direction opposée à la vieille dame. Cela devait être beau comme scène. J’aurais voulu la photographier. Mais d’un côté, aurais-je eu le « courage » d’aller devant elle la prendre en photo ? Et qu’aurais-je fait de la photo une fois éditée ? Surement rien…

street-blog-voyage-photo-sandraducasse-fotovertical_pyrenes-orientales-4317

Là aussi j’ai manqué de courage ! Cette femme fait semblant de ne pas me voir alors que je suis à deux mètres d’elle et que je prends le temps d’effectuer mes réglages. Enfin, je ne prends trop mon temps. Le caompagnon de la femme est debout, près de moi. Je sens son regard sur moi. J’essaie de passer outre, faire comme si de rien n’était. Mais… Le règle mal le focus, et je m’échappe. Raté pour la photo !

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le droit à l’image et/ou le respect de la vie privée, cliquez sur ce lien « Le droit à l’image des personnes physiques« . Un extrait ? « La difficulté à déterminer les limites entre vie privée et vie publique et entre droit à l’information et respect de la vie privée rend l’application de ce droit très complexe.« 

Bonne lecture !

 

street-blog-voyage-photo-sandraducasse-fotovertical_pyrenes-orientales-4015
Le plus facile ? Faire des photos de gens de dos :-)

 

fd2497e13cd03b1ebd7629ea037eb920^